Une troisième guerre mondiale ? Pour un général australien un conflit avec la Chine est “hautement probable”

Un général australien a averti les troupes qu’il y a une “forte probabilité” de guerre avec la Chine, selon un briefing divulgué.

Les tensions entre Pékin et Canberra ont augmenté au cours de l’année écoulée en raison de la pandémie de coronavirus et des récentes manœuvres chinoises dans la région indo-pacifique. Il est apparu que le major-général Adam Findlay a donné un briefing confidentiel aux forces spéciales australiennes l’année dernière, les mettant en garde contre un conflit avec Pékin.

Le major-général Findlay, qui a depuis quitté son poste, a déclaré à ses forces que la Chine était déjà engagée dans une guerre de “zone grise“.

Le responsable a ensuite déclaré que l’Australie devait se préparer à la “forte probabilité” que les opérations de l’ombre de la Chine débouchent sur un conflit réel.

La fuite du briefing a été partagée par le Sydney Morning Herald, qui a rapporté que le Maj-Gen Findlay a émis l’avertissement en avril 2020.

Des sources ont déclaré au média que le responsable avait informé les troupes qu’en cas de conflit avec la Chine, la Force de défense australienne (ADF) devait s’appuyer non seulement sur les capacités traditionnelles aériennes, terrestres et maritimes, mais aussi sur la capacité de l’Australie à utiliser la guerre cybernétique et spatiale.

Ils ont également partagé la façon dont le responsable a souligné la nécessité pour l’ADF de réaffirmer sa présence et de jouer “le premier rôle” en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique Sud-Ouest, décrivant comment l’armée avait découvert des informations montrant que la Chine cherchait à exploiter “notre absence [de l’Australie]” dans la région.

Mettant l’accent sur les relations entre l’Australie et la Chine, le Maj-Gen Findlay a déclaré : “Nous devons nous assurer que nous ne perdons pas notre élan… revenir dans la région“.

Cette déclaration intervient alors que les responsables du gouvernement australien ont commencé à se durcir contre la Chine, le ministre de la défense Peter Dutton ayant déclaré qu’une guerre au sujet de Taïwan ne pouvait être écartée.

Le ministre a également déclaré que l’Australie était “déjà attaquée” dans le domaine cybernétique et qu’il souhaitait avoir une “discussion plus franche avec le public” sur les intentions de la Chine.

Le Premier ministre Scott Morrison a prévenu le mois dernier que les relations entre l’Australie et la Chine étaient très tendues.

Bien qu’il souhaite une relation positive avec la Chine, M. Morrison a ajouté : “Ces relations ne peuvent pas être obtenues au prix d’un Indo-Pacifique moins libre et moins ouvert“.