Vers une accélération rapide de la vaccination en France

Après un départ laborieux, le ministre de la santé Olivier Véran veut “amplifier, accélérer, simplifier“. Le ministre de la santé, Olivier Véran, a annoncé mardi matin des changements dans la stratégie de vaccination de la France, en réponse aux critiques concernant le démarrage lent de la campagne.

Davantage de personnes pourront être vaccinées avec effet immédiat, et les procédures seront élargies et simplifiées, a déclaré le ministre de la santé sur RTL.

Les travailleurs à domicile et les pompiers âgés de plus de 50 ans peuvent désormais bénéficier de la vaccination. Alors que l’effort s’intensifie dans les prochaines semaines, M. Véran a également promis que la vaccination des personnes âgées de plus de 75 ans vivant à leur domicile commencerait d’ici la fin janvier.

La semaine dernière, M. Véran avait déjà annoncé que les travailleurs de la santé âgés de plus de 50 ans seraient autorisés à se faire vacciner, bien qu’ils aient été initialement prévus dans la deuxième phase du plan initial en cinq étapes.

La première phase, qui visait les personnes âgées dans les maisons de retraite, a été ralentie par l’obligation faite par le ministère de la santé aux établissements de communiquer le nombre de patients souhaitant être vaccinés avant de leur envoyer les doses, pour éviter tout gaspillage. La bureaucratie concernant le consentement et les rendez-vous médicaux préalables à la vaccination a également provoqué des frictions et des retards.

M. Véran défend la lenteur du déploiement depuis le début. “C’était une première phase de vaccination, dont nous savions qu’elle ne serait pas massive“, a-t-il répété mardi.

Mais le nombre de vaccinations en France se compte seulement par milliers, ce qui est très peu en comparaison aux autres pays européens.

Le rythme de vaccination rejoindra celui de nos voisins dans les prochains jours“, a promis M. Véran, qui a précisé que 100 hôpitaux seraient équipés d’ici mercredi, contre 27 lundi, et que 100 autres centres de vaccination ouvriraient en dehors des hôpitaux tout au long de la semaine.

A partir d’aujourd’hui, la France communiquera quotidiennement le nombre de personnes vaccinées.