Video : United Airlines retire ses Boeing 777 après l’incident de Denver

United Airlines retire tous ses Boeing 777 actuellement en service qui sont équipés de moteurs Pratt & Whitney de la série 4000, après que l’administration fédérale de l’aviation américaine ait demandé des inspections renforcées.

La compagnie a annoncé dimanche qu’elle retirait immédiatement les avions “par excès de prudence“. Les 24 avions font partie des 52 777 de la flotte United. Dimanche soir, Boeing a recommandé la suspension de tous ses 777 équipés des moteurs Pratt & Whitney 4000.

L’annonce a été faite après que la FAA ait émis un ordre d’urgence disant qu’elle allait intensifier les inspections des Boeing 777 équipés de certains moteurs Pratt & Whitney PW4000.

Nous avons examiné toutes les données de sécurité disponibles suite à l’incident d’hier“, a déclaré l’administrateur de la FAA Steve Dickson, en référence au vol de United Airlines qui a été contraint de retourner à l’aéroport international de Denver samedi après avoir subi une panne de moteur peu après le décollage, provoquant la chute de débris sur la ville de Denver.

Sur la base des informations initiales, nous avons conclu que l’intervalle d’inspection devrait être augmenté pour les aubes creuses de la soufflante qui sont uniques à ce modèle de moteur, utilisé uniquement sur les avions Boeing 777“, a déclaré M. Dickson.

Le National Transportation Safety Board a déclaré dimanche qu’un premier examen du moteur Pratt & Whitney PW4077 du vol 328 de United Airlines a montré que deux aubes de soufflante étaient fracturées et que les autres aubes présentaient des dommages “aux extrémités et aux bords d’attaque“.

Ce sont des constatations préliminaires qui ne doivent pas être considérées comme concluantes quant à ce qui s’est passé samedi, mais elles sont néanmoins significatives. Les enquêteurs pensent qu’une pale du moteur du Boeing 777 a subi une défaillance samedi et s’est détachée pour ensuite arracher une autre pale.

 

Selon les données les plus récentes du registre, les seules compagnies aériennes qui exploitent les moteurs concernés se trouvent aux États-Unis, au Japon et en Corée du Sud. Il n’y a pas selon les premières information de compagnie européenne utilisant ces moteurs actuellement.

Le ministère japonais des transports a déclaré qu’il avait ordonné aux compagnies aériennes nationales du pays de cesser l’exploitation des Boeing 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney PW4000.

Boeing soutient la décision prise hier par le Bureau japonais de l’aviation civile, et l’action de la FAA aujourd’hui de suspendre l’exploitation des 777 équipés de moteurs Pratt & Whitney 4000-112“, a déclaré la compagnie dimanche dans son communiqué.