Virgil Griffith, un développeur historique d’ethereum a été placé en détention !

Virgil Griffith, développeur d’ethereum, a été placé en détention après qu’un juge fédéral a estimé qu’il avait violé les conditions de sa caution, selon un rapport d’Inner City Press.

Virgil Griffith, un chercheur de la Fondation Ethereum, est accusé de complot visant à violer la loi sur les pouvoirs économiques en cas d’urgence internationale.

Les autorités fédérales américaine pensent que Griffith a aidé la Corée du Nord à blanchir de l’argent via des crypto-monnaies pour éviter les sanctions américaines en présentant une conférence sur la blockchain dans la capitale nord-coréenne de Pyongyang en avril 2019.

Il a été arrêté en novembre 2019.

Après s’être vu initialement refuser la libération sous caution, Griffith a finalement obtenu une ordonnance pour un million de dollars à la fin du mois de décembre 2019.

Mais le bureau du procureur américain a cherché à révoquer la caution de Griffith après qu’il ait essayé d’accéder à son compte de crypto-monnaie sur Coinbase via un tiers – sa mère. Il avait été libéré sous caution à condition de ne pas accéder à ses comptes et de rester assigné à résidence chez ses parents en Alabama.

L’avocat de Griffith a fait valoir qu’il s’agissait d’un malentendu et que le développeur, titulaire d’un doctorat en informatique et systèmes neuronaux de l’Institut de technologie de Californie, n’aurait pas eu besoin de l’aide de sa mère.

Le juge Castel, du tribunal de district des États-Unis pour le district sud de New York, n’a rien voulu entendre. Il a cité l’augmentation du prix de l’Ethereum depuis que la caution a été fixée comme une raison pour que Griffith prenne le risque de toucher ses comptes. Sentant un risque potentiel de fuite, Castel a ordonné que Griffith soit placé en détention.

S’il est reconnu coupable des accusations de conspiration, il risque jusqu’à 20 ans de prison.

Qui est Virgil Griffith ?

Virgil Griffith (né en 1983), également connu sous le pseudo Romanpoet, est un hacker américain, connu pour son implication en 2003 dans un procès avec l’éditeur américain de logiciel Blackboard, dont il menaçait d’exposer publiquement les lacunes de son système.

Il a gagné une renommée internationale en 2007 en créant Wikiscanner, un scanner pour Wikipédia, permettant d’analyser les éditions d’IP anonymes.

En 2008, il travaille avec Aaron Swartz sur Tor2web, un proxy http pour des services cachés Tor.

Le , Griffith est arrêté par le FBI. Il est accusé d’avoir transmis des informations de nature technique à la Corée du Nord pouvant être utilisées pour éviter les sanctions à l’encontre de celle-ci lors d’une conférence en Corée du Nord.

Plus d’informations sur Virgil Griffith sur Wikipedia