Voici toutes les données que WhatsApp va bientôt collecter sur vous et partager avec Facebook

On s’attendait depuis longtemps à ce que l’investissement de 16 milliards de dollars de Facebook dans WhatsApp mène à une stratégie de monétisation. À en juger par la dernière controverse sur la politique de confidentialité de WhatsApp, il semble que nous nous dirigeons enfin dans cette direction.

En janvier 2021, WhatsApp a annoncé des changements dans sa politique de confidentialité qui ont déclenché une polémique sur la sécurité des données et la vie privée des utilisateurs de WhatsApp. En conséquence, de nombreux utilisateurs se tournent maintenant vers d’autres applications de messagerie comme Signal et Telegram. Les téléchargements de Signal ont augmenté de 4 200 % par semaine, avec 7,5 millions d’installations dans le monde entier au cours de la première semaine de janvier 2021.

WhatsApp a essayer de démentir les rumeurs et clarifier exactement ce qui était partagé avec Facebook.

Ce qui nous amène à la question suivante : quelles sont exactement les données partagées entre WhatsApp et Facebook dans le cadre de la nouvelle politique de la première ?

Quelles sont les données que WhatsApp va collecter sur vous et partager avec Facebook ?

WhatsApp a fait connaître sa nouvelle politique de confidentialité. Cette politique, qui devait initialement entrer en vigueur à partir du 8 février 2021, avant l’annonce d’un délai de trois mois, ne s’applique qu’à la communication des entreprises. Les changements ne s’appliquent que si vous choisissez de communiquer avec une entreprise qui utilise  WhatsApp comme moyen de communication avec ses clients.

Voici toutes les données qui seront désormais partagées lors de la communication avec l’un des plus de 50 millions de comptes d’entreprise sur la plate-forme :

  • Numéro de téléphone
  • ID de l’appareil
  • Lieu
  • Données relatives aux transactions
  • Interaction des produits
  • Identifiants d’utilisateur

On peut supposer que la plupart de ces informations seront utilisées pour mieux cibler les publicités. En analysant vos données de transaction et votre localisation, Facebook peut optimiser les publicités en fonction de vos intérêts. Nous avons déjà vu cela se produire entre Facebook et Instagram.

Maintenant, avec WhatsApp, l’entreprise devrait avoir encore plus de données granulaires sur la communication individuelle entre vous et une entreprise. En tant qu’utilisateur final, vous devriez vous attendre à voir de “meilleures” publicités sur les plateformes sociales de Facebook. Les données partagées permettront également à une entreprise de vous envoyer des confirmations de paiement et des données de transaction par le biais de la plateforme de messagerie.

Ces politiques de partage des données ne s’appliquent qu’aux entreprises qui choisissent d’utiliser les solutions d’hébergement professionnel de Facebook. L’entreprise affirme que les conversations avec ces entreprises seront clairement identifiées par une étiquette.

Quelles données ne seront pas collectées par WhatsApp ?

Contrairement aux rumeurs, WhatsApp n’espionne pas vos conversations privées. Vos conversations privées ou vos conversations au sein de vos groupes, eux restent toujours cryptées de bout en bout. Aucune de ces données ne peut être consultée par WhatsApp ni ne sera partagée avec Facebook. Cela ne changera pas lorsque la nouvelle politique de confidentialité entrera en vigueur. WhatsApp n’a accès à aucun des identifiants de données suivants :

  • Chats privés
  • Appels téléphoniques privés
  • Journaux de messages ou d’appels
  • Informations de contact
  • Localisation partagée
  • Informations sur le groupe WhatsApp

La politique de confidentialité actualisée précise que les modifications apportées au partage des données avec Facebook ne s’appliquent qu’aux communications des entreprises.

Puis-je me désinscrire de la politique de confidentialité de WhatsApp ?

Tout simplement, non. Bien que vous puissiez retarder la notification de la mise à jour des conditions générales, à moins que vous ne résidiez dans l’Union européenne ou au Royaume-Uni, la politique de mise à jour entre en vigueur à partir du 8 février. Pour l’instant, il n’est pas certain que l’application cessera de fonctionner si vous n’acceptez pas les politiques.

Cela dit, il n’y a pas de changement aux politiques concernant la communication privée. Aucun des changements ne s’applique aux utilisateurs, sauf s’ils utilisent l’application pour chatter avec une entreprise.