Xiaomi confirme son entrée dans le secteur des véhicules électriques

Xiaomi a confirmé qu’il va lancer une entreprise de voitures électriques, avec un investissement initial de 1,5 milliard de dollars et 10 milliards de dollars au cours des 10 prochaines années. “La société va créer une filiale à part entière pour exploiter une entreprise de véhicules électriques intelligents“, a-t-elle écrit dans un document destiné aux investisseurs. Elle n’a pas encore dit où elle prévoit de vendre la voiture.

Outre Xiaomi, d’autres entreprises technologiques chinoises, dont Huawei et Baidu, seraient également en train de développer des VE intelligents. Le marché chinois est déjà assez encombré, avec en tête les entreprises nationales Nio et Xpeng, ainsi que des fabricants étrangers bien établis comme Tesla. Selon un récent rapport de Canalys, les ventes de VE en Chine devraient augmenter de 50 % ou plus cette année.

La société n’a commencé à explorer l’idée qu’il y a plusieurs mois et a pris sa décision ces dernières semaines, rapporte Bloomberg. Comme elle le fait pour les smartphones, Xiaomi confierait la production de VE à des fabricants sous contrat, mais ne ferait appel à aucun constructeur automobile traditionnel.

Huawei ayant des difficultés à s’approvisionner en pièces détachées en raison des sanctions américaines, Xiaomi est devenue la marque de smartphones qui connaît la plus forte croissance en Chine. La société a récemment dévoilé le smartphone Mi 11 Ultra, doté d’un énorme capteur photo et d’un écran de selfie arrière, et devrait lancer d’autres appareils mobiles aujourd’hui.